tournesol.jpg

Le Tournesol

Le tournesol (officiellement appelé Helianthus) est originaire d’Amérique du Nord et du Sud. Les Indiens plantaient les graines au nord de leurs parcelles en tant que « quatrième sœur » de la famille avec le maïs, les fèves et la citrouille, des plantes qui s’aident mutuellement à pousser. Ce sont les navigateurs espagnols qui rapportèrent le tournesol en Europe vers 1530. Les plantes y poussèrent facilement et les graines de tournesol devinrent un ingrédient de cuisine : consommées grillées et même pressées pour en faire de l’huile. Cette grande fleur de jardin a été sélectionnée pour devenir plante d’intérieur, mais sans rien perdre du rayonnement ensoleillé qui fait sa réputation. 

 

Le tournesol était un symbole inca que le peuple vénérait comme l’image de son dieu soleil, la fleur se tournant toujours vers le soleil puis s’orientant la nuit vers l’est. Ce phénomène s’appelle l’héliotropisme. 

Cette plante d’intérieur ne produit pas de pollen. Le tournesol reste ainsi beau plus longtemps et sa floraison est beaucoup plus longue que celle de sa variante d’extérieur : vous pouvez en profiter durant plusieurs semaines. Pour une plante fleurie, le tournesol est en outre disponible longtemps, jusqu’à fin août. Après la floraison, il n’y aura pas de formation de graines et ce sera la fin de la plante. 

Les soins

  • Le tournesol – comme son nom l’indique – aime le soleil et la lumière sans modération. 

  • La plante a besoin de beaucoup d’eau et la motte doit toujours rester un peu humide. 

  • Retirez les fleurs fanées afin de faire de la place pour les nouveaux boutons. 

tournesol.jpg